Baromètre de l'activité des TPE/PME en Rhône-Alpes

    Baromètre de l’activité des TPE/PME en Rhône-Alpes

    Hausse de 2,7 % du chiffre d’affaires des TPE-PME de la région Rhône-Alpes au 2ème trimestre 2016

    sans-titre

    • Au niveau des emplois : + 3,0 % dans les PME (> 9 salariés) + 1,1 % dans les TPE (< 9 salariés).
    • Au niveau des investissements, le redémarrage sensible observé au 4ème trimestre 2015 et au 1er trimestre 2016 n’est pas confirmé, les dépenses d’investissement connaissant une progression modeste de 0,8 % comparée au 2ème trimestre 2016.

    L’EVOLUTION DE L’INVESTISSEMENTAU 2ème TRIMESTRE 2016

    Le redémarrage de l’investissement constaté au dernier trimestre de 2015, confirmé au premier trimestre de 2016, paraît avoir fait long feu puisque la croissance des dépenses d’investissement n’est plus que de + 0,8 %. Au demeurant, cette évolution se démarque de la tendance observée au niveau national qui traduit une baisse de 1,8 %. A noter que l’industrie manufacturée (+ 12,8 %) et le transport et l’entreposage (+ 12,2 %) continuent d’investir alors que de nombreux secteurs connaissent une chute sensible de l’investissement à l’image de l’hébergement et de la restauration (- 10,1 %). Par ailleurs, la faible progression de 0,8 % recouvre des situations disparates selon les tailles : les PME poursuivent leur effort d’investissement (+ 9 %) alors que les TPE réduisent drastiquement les dépenses (- 21,9 %).

    L’ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ AU 2ème TRIMESTRE 2016

    La progression de l’activité de 2,7 %, moindre que celle observée au premier trimestre, est cependant voisine de celle qui a caractérisé le meilleur trimestre de 2015 (+ 2,6 % au deuxième trimestre 2015). Au demeurant, la performance du deuxième trimestre doit être relativisée en raison de l’impact d’un effet calendaire généré par la présence de trois jours ouvrés supplémentaires comparés au deuxième trimestre de 2015.

    La comparaison avec l’évolution observée au niveau national souligne une activité des TPE et PME nettement plus soutenue en Rhône-Alpes que dans l’ensemble de la France (+ 2,7 % comparée à + 1,5 %). D’ailleurs, cette performance déjà observée au premier trimestre témoigne de la bonne conjoncture des TPE et PME de la région Rhône-Alpes.

    L’analyse par secteur d’activité montre que la croissance du chiffre d’affaires des TPE et PME de Rhône-Alpes est portée par un nombre réduit de secteurs dont certains connaissent une croissance nettement plus soutenue qu’au niveau national : l’information et la communication (+ 8,3 % à comparer à + 4,7 % au niveau national) ; les activités de services administratifs et de soutien (+ 6,0 % à comparer à + 3,5 % au niveau national), les activités spécialisées, scientifiques et techniques (+ 4,3 %) ; le transport et l’entreposage (+ 4,4 %) ; la construction (+ 3,3 %). Par contre l’hébergement et la restauration stagnent (+ 0,2 %) connaissant une évolution disparate selon les départements : alors que certains établissements du Rhône ont pu bénéficier d’un soutien de leur activité au mois de juin liée notamment à l’organisation du championnat d’Europe de football Euro 2016 (+ 2,2 %), la Savoie et la Haute-Savoie régressent respectivement de – 1,7 % et – 1,8 %.

    L’analyse par département montre que la performance des TPE et PME de Rhône-Alpes est concentrée sur trois départements qui se situent au-dessus de la moyenne régionale : le Rhône (+ 3,8 %) ; l’Ain (+ 3,7 %) et la Loire (+ 3,3 %). Seules l’Ardèche (+ 0,6 %) et l’Isère (+ 1,5 %) connaissent une évolution sensiblement en retrait.

    L’analyse par taille (selon 4 tranches de chiffre d’affaires) confirme le différentiel de croissance observé au premier trimestre au détriment des TPE. Alors que les PME réalisant plus de 1 million de chiffre d’affaires progressent de 5 %, celles réalisant un chiffre d’affaires compris entre 0,5 et 1 million ont une croissance de 2,6 %, tandis que les TPE, notamment les plus petites, subissent une baisse d’activité.

    L’EVOLUTION DE L’EMPLOI AU 2ème TRIMESTRE 2016

    La progression des effectifs des PME (> 9 salariés) légèrement inférieure à celle observée au niveau national (+ 2,5 % comparé à + 3,3 %), est sensiblement plus forte que l’évolution des effectifs constatée dans les TPE (+ 0,8 %). Il convient de souligner que l’évolution des effectifs différenciée  selon la taille des entreprises est une constante observée depuis la création du baromètre.

    L’analyse par secteur d’activité montre une évolution particulièrement favorable dans les secteurs de l’hébergement et de la restauration, et de l’information et de la communication dont les effectifs progressent respectivement de + 7,3 % et + 8,0 % dans les PME (> 9 salariés). Dans le secteur de la construction, le redémarrage d’activité se traduit par une timide progression des emplois (+ 1,0 % dans les PME).

    Par département, on observe que la progression des effectifs des PME (> 9 salariés) est générale et relativement uniforme dans l’ensemble des départements à l’exception de la Savoie qui connait une augmentation de 4,9%.

    CONCLUSION

    Tous les indicateurs IMAGE PME convergent en ce deuxième trimestre 2016 pour traduire deux faits marquants. Le premier concerne le dynamisme de la Région Rhône-Alpes à l’échelle nationale avec notamment une croissance d’activité de + 2,7 % presque deux fois supérieure à celle relevée dans les autres régions (+ 1,5%).

    Le deuxième constat est que les écarts se creusent entre les TPE et les PME. Le nouveau découpage de tous les indicateurs selon leur taille fait apparaitre que la relance de l’économie en Rhône-Alpes s’appuie et profite surtout aux PME les plus importantes qui ont un chiffre d’affaires de plus de 500 000 €. L’effet taille constituerait donc un élément clé de relance de l’activité, de l’investissement et de l’emploi dans le contexte actuel.

    Les résultats contrastés annoncés pour le 3ème trimestre 2016 dans certains secteurs d’activité nous permettront également d’analyser la meilleure résistance des PME comparées aux TPE en présence d’aléas conjoncturels défavorables.