3ᵉ trimestre 2023 – Bilan pour les TPE-PME

Découvrez l’activité des TPE-PME françaises au 3ᵉ trimestre 2023 à travers l’étude nationale du Conseil Supérieur de l’Ordre des Experts-Comptables.

Pour rappel, retrouvez notre article sur l’activité des TPE-PME au 1ᵉʳ trimestre 2023

Croissance modérée

Au 3ᵉ trimestre 2023, l’activité des TPE-PME en France affiche une croissance modérée, avec un indice de chiffre d’affaires (ICA) de 101,5, représentant une augmentation de 1,5% par rapport à la même période en 2022. Le chiffre d’affaires cumulé (ICAC) montre une hausse de 3,4% depuis le début de l’année. Cependant, il s’agit de la croissance la plus faible depuis fin 2020. Malgré une progression continue depuis 11 trimestres.

Disparités géographiques

Les disparités géographiques et sectorielles influencent ces résultats. Les TPE-PME de Normandie, des Pays de la Loire, du Centre-Val de Loire et du Grand Est affichent les plus fortes augmentations, variant ainsi de 2,2% à 2,9%. Tandis que celles de Corse enregistrent une baisse de 2,8%. Les activités des entreprises en Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Corse restent quant à elles en deçà de la moyenne nationale.

Il est important de noter que ces résultats ne sont pas corrigés de l’inflation. Celle-ci a augmenté de 4,9% entre septembre 2022 et septembre 2023.

 Évolution des secteurs d’activité au 3ᵉ trimestre 2023

Secteur en Croissance : Hôtels et Hébergements

  • Les hôtels et hébergements similaires de l’échantillon affichent une croissance notable, avec une augmentation de 2,5% en valeur au 3e trimestre 2023.
  • Sur l’année, le cumul atteint une hausse significative de 10,2%. Cette croissance est soutenue par une augmentation du revenu par chambre, malgré une légère baisse du taux d’occupation, attribuée à des prix moyens supérieurs liés à l’inflation.
  • Le secteur hôtelier présente un bilan estival mitigé, marqué par des prix plus élevés, compensant une légère diminution du taux d’occupation.

Secteur en Baisse : Agences Immobilières

  • Les agences immobilières de l’échantillon connaissent une chute notable de leur activité au 3ᵉ trimestre. Avec une baisse de 20,7% par rapport à la même période de l’année précédente.
  • En cumul, depuis le début de l’année, la baisse atteint 15,2%. Cette tendance s’explique par la diminution des prix, malgré une hausse des taux, selon la FNAIM.
  • Les perspectives pour l’année 2023 sont sombres, avec une prévision record de baisse des ventes (-20%) sur un an. La pénurie de biens à vendre a conduit à une transformation en pénurie de biens à louer, avec une offre insuffisante. Entraînant une augmentation des défaillances d’agences immobilières au 3ᵉ trimestre, selon Altares.

Pour en savoir plus, consultez l’analyse complète !